Cultiver ses propres vignes : comment faire

Le fait d’être en mesure de déguster les fruits de ses propres vignes est un véritable plaisir qui n’est d’ailleurs pas si difficile que à faire. En effet, si vous respectez des conseils simples, vous pourrez assez facilement obtenir des pieds de vigne au sein de votre jardin, ou  même sur votre terrasse, ce qui vous offrira aussi un coin ombragé très appréciable en été.

Présentation de la vigne

Vous pourrez trouver simplement et facilement une variété de vigne dite greffée qui pourra s’adapter sans problème particulier à votre sol. Par ailleurs, la vigne est à la base une plante assez rustique qui pourra donc supporter un très grand nombre de climats différents (méditerranéen, sec…). Néanmoins, afin de pouvoir récolter des fruits bien mûrs, il est toutefois nécessaire que vos vignes profitent du soleil ainsi que de la chaleur. Il faut aussi savoir qu’il existe des vignes ornementales qui peuvent quant à elle être cultivées sans encombre sans soleil en poussant naturellement. Il est également tout à fait possible de récolter du raisin au sein des régions plus froides comme dans le Nord de la France. Pour réussir à faire pousser vos vignes avec ce genre de climat, vous devrez les cultiver sous serre ou alors palier les ceps directement contre des murs qui seront, eux, exposés plein sud; ou à défaut à l’est.

Planter ses vignes


Pour une plantation de vignes réussie, il est conseillé de bien nettoyer leur emplacement, c’est à dire de supprimer tout d’abord toutes les mauvaises herbes. Vous devrez aussi creuser dans votre sol un trou qui soit assez grand afin qu’il puisse recevoir les racines de vos pieds de vigne. Comptez 30 cm en moyenne de profondeur et la même taille de largeur, ces dimensions étant idéales. Vous pourrez aussi couper les racines de vos vignes qui vous paraissent trop longues mais également ouvrir légèrement votre bas de motte afin de pouvoir étaler les racines dans le sol. Il vous faudra aussi verser de la terre au sein de ce trou avant d’y ajouter vos pieds de vigne, en prenant bien garde à ce que le point de votre greffe puisse dépasse d’au moins 4 cm après le sol. Vous pourrez ensuite remplir le trou de terre supplémentaire après cette étape et placez une sorte de tuteur qui vous servira à attacher les vignes en faisant attention de ne pas trop les serrer, sinon cela aura pour effet de les étouffer et de ne pas leur permettre de pousser correctement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *